La maison Katimel

Un Nouveau bulletin est à votre disposition N°10

Nous vous Invitons à une conférence qui sera donnée par Dominique Szymusiak conservatrice honoraire du musée Matisse de Le Cateau-Cambrésis, avec Isabelle Billet, comédienne, qui lira des poèmes

 

Elle aura lieu à la salle Ockeghem à TOURS le dimanche 10 décembre 2017 à 17h

le thème est Matisse et Baudelaire

Présentation du peintre Matisse

Henri Emile Benoît Matisse est né le 31 décembre 1869, au Nord de la France, dans la petite ville du Cateau-Cambrésis qui comptait à l’époque 9500 habitants. Toute sa vie, Matisse se considèrera comme un homme du Nord.On peut se demander comment, né dans une région aux tonalités grises et aux couleurs assourdies, il est devenu l’un des peintres les plus admirés pour avoir préservé à la couleur « sa beauté propre comme en musique on conserve les timbres ».La première réponse est dans ses origines et dans le contexte artisanal de création textile dans lequel il passa sa jeunesse.À la fin du XIXe siècle à Bohain, on faisait les plus beaux tissus pour la soierie de Lyon et la Haute couture parisienne.Autour de la maison familiale, quarante-deux ateliers de métiers à tisser Jacquard tissent les plus luxueuses étoffes.À de nombreux moments de sa vie, le peintre utilise les tissus comme un élément participatif de sa peinture et en fait un usage très personnel.

« Le privilège de l’artiste est de rendre précieux, « d’ennoblir le plus humble sujet ».C’est ainsi qu’il va créer des tableaux avec une abondance de matières et de motifs différents et donner à voir une multitude d’espaces.Matisse, homme du nord, hérite d’une longue tradition plastique.C’est en Flandres qu’on trouve les Memling, Van Eyck, les primitifs flamands dont la richesse des couleurs et des matières donnent une somptuosité dont Matisse est l’héritier.

C’est aussi à un autre artiste du Nord qu’il se réfère quand il parle de portrait.Il s’agit de Rembrandt. ´†Qu’est ce qu’un portrait ? nous dit Matisse, Au XVII∞ siècle Rembrandt, avec son pinceau ou avec sa pointe a fait de vrais portraits.Mon maître Gustave Moreau disait qu’avant ce maître, on n’avait peint que des grimaces et Rembrandt lui-même constatait que toute son oeuvre n’était faite que de portraits.†ª D’autres oeuvres l’ont marqué profondément comme les tableaux de Rembrandt, la Descente de croix de Rubens, le triptyque de Grünewald dont il reprendra le rythme pour le chemin de Croix de la chapelle qu’il réalise à Vence en 1948.

C’est ainsi qu’on peut regarder l’oeuvre de Matisse en regard des artistes du Nord et y découvrir sa filiation.Il aura été l’un des plus grands peintres de la couleur bien qu’il soit né dans un pays où elle est assourdie.À l’inverse de Picasso, il n’aura de cesse d’aller la cherché et de la transformer en couleur.Loin d’avoir passé toute sa vie dans le Midi, ce n’est qu’en 1917, à l’âge de 47 ans qu’il s’installe à Nice parce qu’il a besoin d’une lumière constante d’où naissent ses couleurs.Mais n’est-ce pas dans la peinture du Nord qu’il trouve la spiritualité et ´l’élévation d’espritª qui sont sa principale quête ?

Dominique Szymusiak

dsc_0450 dsc_0454 dsc_0456

 

Nous vous invitons à aller à l’adresse suivante :

http://www.amnesty.fr/Nos-campagnes/Entreprises-et-droits-humains/Actions/Samsung-ou-vient-le-cobalt-de-nos-telephones-17669?utm_source=emailing-action&utm_medium=email&utm_campaign=email010316cobalt&c=email010316cobalt

Il s’agit d’enfants qui travaillent dans des mines dans des conditions difficiles.

Bonjour à chacun

Nous vous invitons à lire un livre de Henning Mankell intitulé « Comédia infantil » qui vous mettra au cœur du problème des enfants des rues. « Quelque part en Afrique, la nuit, un homme assis sur le toit d’un théâtre contemple la ville. A ses pieds, un enfant blessé est en train de mourir. Nélio, âgé de dix ans, a vécu la guerre civile et l’errance. Il lui raconte son histoire, en opposant à la barbarie des hommes la poésie et la générosité d’un imaginaire enfantin.

Une parole poignante qui résonne comme une fable universelle.

titre cite K
En République Démocratique du Congo, anciennement Zaïre ou Congo Belge, vit la Maison Katimel depuis 2006.

Créée par les sœurs de Sainte Ursule, elle a pour mission d’accueillir les petites et jeunes filles qui ont la rue pour maison, dans le but d’une réinsertion familiale. Pour la plupart, elles ont été abandonnées, ont fuit la violence d’un beau-père ou d’une belle-mère, ou ont été accusée d’être sorcière. Rares sont les vrais enfants orphelins, car en Afrique la famille élargie accueille les enfants. Mais l’urbanisation et la pauvreté a jeté de nombreux enfants hors de chez eux.

Elles trouvent un cadre paisible qui leur permet de retrouver confiance en elle, car la rue par sa violence, traumatise, déstructure, isole l’enfant. Certaine arrivent  l’age de 5 ou 6 ans, après avoir vécu plusieurs mois ou années dans la rue.

Les sœurs sont sorties de nuit, à la recherche de ces enfants abandonnées. Elles les ont trouvées avec des plus grandes qui souvent les protègent. Dans un premier temps les grandes aussi étaient accueillies, mais la cohabitation n’a pas pu se poursuivre à cause de l’influence que les grandes, qui retournaient à la rue tous les soirs, avait sur les plus jeunes.

Actuellement nous accueillons vingt neuf filles dont l’age s’étale de trois ans à dix sept ans. Nous venons d’accueillir une petite fille de deux ou trois ans, perdu dans une église. La recherche de ses parents dans les alentours de l’église n’a rien donné. Ainsi nous n’avons aucun renseignement qui pourrait nous aider à la réinsérer rapidement. Quelques petites ne sont restées que quelques semaines, d’autres quelques années, la réinsertion s’étant soldée par un échec ou s’est avéré impossible.

Elles sont très actives: ménage, lavage, toilette, scolarité, couture, chants, jeux, cuisine.

A travers notre site internet, vous pourrez vous renseigner sur les activités des filles, sur le contexte actuel de la République Démocratique du Congo, sur le but de notre association, sur la manière de nous aider et bien d’autres sujets encore.

Si vous souhaitez un complément d’informations, vous pouvez nous contacter via la page de contact.

Bonne Visite!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *