Actus

Des cartes sont proposées à partir de dessins réalisés par les filles de Katimel au prix de 5€ les 4 cartes. Vous pouvez en commander avec le bon de commande joint

Le 24 novembre l’association a organisé une soirée débat au CNP studio à Tours

Cinquantenaire du Cinéma National Populaire des Cinémas « STUDIO » de TOURS
Jeudi 24 Novembre 2022 – 20h

Le CNP et KATIMEL, le Café des Femmes, Frères des Hommes, Réseau Afrique 37 présentent

Fillettes à la rue en Afrique
En Afrique de nombreux enfants sont jetés à la rue suite à la guerre et à la misère. Ces enfants sont le plus souvent accusés de sorcellerie. Certains sont accueillis et réinsérés; d’autres restent dans la rue. Des femmes sont également victimes de violence et partagent ce drame. Quelles sont les voies pour échapper à ces violences? 
FILM : Maman Colonelle : documentaire 
de Dieudonné HAMADI /RDC-France / 2017/ 72’.
Débat avec Danièle Meyer, art-thérapeute

Buffet Théâtre par la Compagnie Jamais Trop d’Art au profit de l’association KATIMEL les 24 et 25 septembre 2022
Quel est le point commun entre un joli jeu de jambes gainées dans des collants ravissants, Rabelais, la musique d’Europe Centrale et … les petites filles jetées à la rue en République Démocratique du Congo ?
L’élément commun, c’est une très belle manifestation de « Buffet Théâtre », jouée par la Compagnie « Jamais Trop D’art », pour l’Association Katimel, dans la Salle Rabelais à Saint-Cyr-sur-Loire, les 24 et 25 septembre 2022 et qui a réuni ???? personnes.
La pièce est de Roland Topor, auteur prolifique, qui a toujours pris le parti de la liberté et de la tolérance. Une réflexion écrite en 1994, qui va au-delà d’une simple distraction, et qui rejoint tous les thèmes d’une actualité tragique. Situations absurdes, mais pas tant que ça, car la réalité nous révèle parfois des événements autrement inconcevables.
Merci à la troupe, excellente, avec une mise en scène très créative; le dialogue avec la troupe autour du buffet après la représentation a permis d’aller plus loin et de partager impressions et questions.
Les représentations ont permis de récolter des fonds qui iront directement à la maison d’accueil « Katimel », fondée à Lubumbashi, pour assurer l’hébergement et la réinsertion des jeunes filles abandonnées à la rue.
Pour finir, savez- vous ce que signifie « Trom », un mot qui revient régulièrement dans la bouche des migrants de la pièce, comme un fil rouge ? Intraduisible, certes, mais on s’accorde finalement pour dire que l’on peut en approcher le sens en traduisant par « sourire silencieux » ?
Nous avons souri et souvent ri avec cette pièce de Topor, et, avec ce sourire, nous avons pris conscience de l’absurdité de certaines de nos relations humaines. Et nous avons eu la joie de partager, même indirectement, la cause de KATIMEL, encore trop méconnue.