Bulletin N°9

Association KATIMEL
Décembre 2016 Numéro 9
Merci à tous ceux qui soutiennent cette maison d’accueil de jeunes filles qui ont la rue pour maison
Quelques nouvelles de la maison « Katimel » à Lubumbashi, des sœurs en République Démocratique du Congo.
Chers amis Merci de soutenir la maison Katimel.
Voici quelques nouvelles. L’accident de moto qui a coûté la vie à papa Kito a touché chacun. En effet ce père de famille, en plus de son travail d’éducateur à Bakanja (lieu d’accueil pour les garçons à la rue), accueillait des filles de Katimel qui n’avait pu être réinsérées dans leur famille. Ces filles plus grandes que les petites accueillies récemment, aidaient la maman à la maison et allaient à l’école. Le décès a déstabilisé la famille qui a dû se séparer de nos deux filles Mami et Véro qui sont retournées à la maison Katimel. En avril dernier nous étions passés chez papa Kito et nous avions vu combien les enfants avaient l’air bien dans une maison paisible et bien tenue. Un petit bébé était arrivé depuis peu qui était la joie de la maison. D’autres enfants venant de Bakanja habitait cette maison. Un petit commerce permettait de compléter les revenus de la famille. Il faut maintenant que cette famille retrouve un équilibre.
L’été 2016 s’est bien passé pour les enfants. Ceux ci sont retournés dans leur famille pendant les vacances ou dans une famille d’accueil le plus souvent chez la marraine. Cette préparation à la réinsertion est très efficace car elle montre l’investissement des familles qui ont
souhaité pour certaines, finalement que l’enfant reste. Soeur Fifi a reçu chaque famille au retour pour échanger et préparer la réinsertion. Actuellement la maison accueille 20 filles ce qui est le nombre cible, mais parfois le nombre peut aller jusqu’à 29-30, ce qui fait beaucoup dans une petite maison avec très peu d’espace extérieur. Quelques filles sont arrivées depuis la rentrée Elles ne vont pas encore à l’école car il faut auparavant qu’elles soient socialisées.
Les peintures de la salle ainsi qu’une réfection des enduits des murs ont été faites pendant les vacances. Malgré cela une petite arrivant de la rue a rayé les peintures. Une autre a jeté ses vêtements dans les toilettes en les bouchant. Voici quelques incidents que nous rencontrons me raconte soeur Fifi. L’an prochain, une réfection des chambres est prévue.
La solidarité existe aussi sur place où des voisins apportent régulièrement de la farine. Des paroissiens fournissent aussi tout ce qui est possible. Dernièrement des voisins ont apporté des tissus pour faire des vêtements. Béa une grande qui a eu son bac il y a six mois est retournée chez sa tante qui l’héberge, elle doit travailler pour payer sa nourriture et sa scolarité. Elle vient à Katimel pour s’occuper des plus jeunes Mado, qui a fait des vœux temporaires à l’automne, a été affectée à la maison Katimel. Elle est une bonne aide pour Sr Fifi. La maison Katimel remplit bien sa
mission de réinsertion dans les familles. L’aide des éducatrices et de Jean Pierre le psychologue permet parfois des réinsertions rapides.
La collaboration avec les Salésiens permet de réfléchir et de s’ entre-aider. Ainsi une rencontre des éducateurs et assistants sociaux des différentes structures d’accueil des enfants à la rue a été fructueuse. L’objectif était de réfléchir aux pratiques de réinsertion familiale et sociale. Elle a été animée par Nicole lors de notre séjour d’avril. Ces échanges ont
permis de mieux se connaître, de réfléchir aux collaborations entre les maisons Katimel et Bakanja et de nombreux participants ont exprimé le souhait de continuer.
À chaque séjour les enfants redisent leur gratitude envers tous ceux qui s’intéressent à ce qu’elles vivent. Votre soutien moral et financier est toujours aussi important particulièrement dans le contexte trouble lié aux élections.
Un site a été créé par un ami de l’association. Je vous invite à le visiter et à le communiquer autour de vous.
Il rassemble les bulletins, les statuts, des photos, des liens, des informations sur la RDC
http://www.katimel.org/
MERCI A TOUS CEUX QUI LE PEUVENT DE RENOUVELLER LEUR ADHESION
Nous avons organisé une conférence sur Matisse au bénéfice de l’association . Nous avons ainsi pu rencontrer de nouveaux donateurs. Nous remercions chaleureusement la conférencière qui est venue bénévolement, et a captivé son auditoir
Nom :………………..    Prénom :………………..Adresse : …………………………………………………………………………………………………… ……………………………..E mail :    Adhésion 2016: 10 Euros
Don :    Chèque à l’ordre de «association Katimel »
Don régulier par versement bancaire automatique :
Compte bancaire au Crédit Lyonnais : code banque :30002
Indicatif 08600    N° de compte    758305M clé rib : 05
Par mois :………    Par trimestre :……….
Don pouvant bénéficier de la déduction d’impôts
(Lettre du 18 mai 2009)    désire un reçu :
À adresser à : Association Katimel C/o M et Mme Croyère
52 rue de la préfecture 37000 TOURS
contact par Internet :    tcdattin@sfr.fr
gilles.croyere@gmail.com